Transsibérien jusqu'à Irkoutsk

 3 Jours, 3 nuits et environ 5585km à bord du transsiberien, nous vous le disons c’est très très (trop) long ! Le Paysage donne le vertige, au début, par son gigantisme, puis par sa monotonie..
Nous n’avons pas eu beaucoup de chance, personne ne parlait anglais, seulement Russe. Cela a été très dur de communiquer et de se faire apprécier ! La version du transsiberien que nous avons utilisé est en fait celle que tous les Russes utilisent au quotidien. Nous n’avons donc pas rencontré de voyageurs faisant un long trajet comme nous. Cependant, quelques anecdotes comme l’aspirateur dans la cabine en pleine nuit, la première utilisation du pisse-debout, photos de mariage de la fille d’un Russe très fier, dégustation de bière Russe, revival de la 2nd guerre mondiale intégralement en Russe anglifié !
 Nous sommes assez déçu finalement par ces 3 premiers jours, très inconfortables et pauvres en rencontre et en partage..
Nous venons d'arriver à Irkoutsk, où il est 6h41 pour nous (8h de décalage)! Les seuls personnes avec qui nous avons parlé sont finalement deux autres jeunes Backpackers qui étaient à l'autre bout du train.. ils ont apparement vécu la même frustration que nous!
Tatiana nous attendait à la gare par - 22degrés pour nous emmené jusqu'à une guesthouse très jolie!
Le lac Baikal n'étant pas gelé (hiver trop doux_critère russe) notre programme a un peu évolué, mais pas de problème, tout à l'heure nous trouverons bien quelque chose à faire sur le plus grand lac du monde !
Lesson 2 : tu parles Russe, c’est génial ; tu parles pas russe, c’est pas génial !! 
Notre compartiment
Pause air frais
Plaine Sibérienne