Nos excursions depuis La Paz !

Depuis Copacabana nous sommes allés directement à La Paz, objectifs : Tiwanaku, La route de la mort en VTT, l’ascension del Pico Austria (5300m) dans le massif du Condoriri! 
Tiwanaku: 1er étape! On embarque dans un bus plein de touristes…bon le guide est un peu étrange mais rigolo avec toutes ses mimiques! Il nous explique l’origine de ce site. Les Tiwanakais sont une civilisation pré-incas du 10ème siècle av. J. C. Ils parlaient l’Aymara (dialecte qui date des premiers hommes en Bolivie du 20ème siècle av. J. C et qui viendrait des mongols!). Ils se sont installés là et vénéraient le dieu soleil. Ils ont construit temples, habitations, cimetières et irrigations pour l’agriculture. Une cité avec des totems digne de l’île de pâques, des calendriers gravés sur la porte du soleil (orientée parfaitement pour les solstices), des momies en position foetale prêtes pour l’autre vie et des centaines de sculptures de pumas, condors et serpents (les représentants, respectivement, de la terre, du ciel et des souterrains). Les sites sont en ruine mais on peut imaginer la grandeur de la cité et son faste. Des siècles durant, ils ont construit leurs temples et embelli les bâtiments. Des pierres de plusieurs tonnes ont été déplacées on ne sait comment et des rites étranges effectués. Le plus incroyable c’est que la cité donnait sur le lac Titicaca alors qu’aujourd’hui il est à 15km! Les tiwanakais auraient réussi à lutter contre tous les envahisseurs car ils avaient un système de gouvernement ternaire: les gouverneurs, les prêtres et les sages. Chacun était élu et avait un rôle précis. Selon la légende le site aurait été abandonné par les élites à cause de sécheresse et les autres communautés l’auraient investi. Les élites se seraient déplacées sur la isla del sol, formant alors le début de la civilisation inca! Que de mélange et que de mystère… Nous sommes fascinés par le site et son histoire plus que par sa beauté. De plus le travail des archéologues est souvent très hypothétique. Pour la petite histoire nous avons fait une prière au dieu soleil (avec offrande de Sprite…), avec notre guide en maître de cérémonie. Nous avons pu alors avoir pour la suite des aventures un temps clément. Il faudra aussi relire "Tintin et le temple du soleil" qui s’inspire très largement de l’architecture de cette cité au passé grandiose.
La route de la mort: c’est son vrai nom, était une des routes les plus meurtrières au monde, elle est maintenant très peu fréquentée car une route beaucoup plus sûre à été construite récemment! Maintenant, c’est plutôt un terrain de jeu tout terrain pour les descentes en VTT! La journée commence à 4800m d’altitude sur une belle route asphaltée: décors magnifiques de haute montagne et en plus, fait exceptionnel pour la région, il y a de la neige! Nous partons donc en descente à environ 40km/h - 50km/h, nous allons plus vite que les camions, pour arriver enfin à la bifurcation qui mène sur la route de la mort! cette fois nous sommes beaucoup plus bas, la végétation devient de plus en plus luxuriante, la température augmente ainsi que le taux d’humidité! Nous passons par le virage du diable (le plus meurtrier de la route car il possède une falaise à pic en plein virage), tout ça pour arriver dans la jungle à 1800m au dessus du niveau de la mer!! La route est en terre avec des caillasses un peu partout, des torrents d’eau qui la traversent et nous devons même passer sous des cascades! (pas d’inquiétude, nous sommes équipés de coudières, genouillères, casque cross, gants,…) Bref, génial, en plus il suffit de descendre, pas besoin de pédaler! Nous sommes rentrés le soir avec les poignets et le dos en feu, il faut l’admettre, ça secoue bien! 
L’ascension Del Pico Austria : Au début nous devions seulement faire la ballade d’une journée jusqu’au lac Condoriri au pied du pico Austria et du Huayna Potosi. Cependant, tous les témoignages convergeaient pour dire que la vue depuis le sommet du Pico était spéctaculaire et qu’il était dommage de rater cela (la nana de l’agence a aussi été très convaincante et rassurante quand à l’asthme de My). Nous avons donc choisi de faire le trek de 2 jours qui nous emmène à 5300m d’altitude. Par chance nous ne sommes que tous les 2 à partir avec notre guide : Reynaldo. Très sympa et au petit soin! Nous avons fait une première marche d’approche d’1h30 environ jusqu’au refuge perché à 4700m, au bord du lac Condoriri. Après une balade au bord du lac et un bon petit repas, nous passons la nuit au refuge. Il a fait très très froid (-15°C) avec beaucoup de vent mais nous avons vu le plus beau ciel étoilé de toute notre vie, sans aucune pollution lumineuse. La voie lactée était incroyablement nette et on aurait dit des nuages de poussière, et malgré le froid, nous avons passé plusieurs minutes à contempler ce spectacle magique! Il faut avouer que nous n’avons pas très bien dormi, mais qu’importe, nous nous levons à 7h comme prévu pour partir au plus vite ! Nous sommes les premiers sur la route, ça monte très raide pour seulement 600m de dénivelé! Sur le chemin, nous devons parfois marcher dans la poudreuse restée fraiche des dernières chutes de neige, nous croisons aussi une colonie de Lapureuils (espèce qui n’est finalement pas endémique du Pérou…) à près de 5000m d’altitude en train de se prendre un bain de soleil dans les rochers! L’ascencion se fait en 4 parties: un premier mur est à franchir pour arriver sur un faux plat qui nous emmène à un second mur enneigé. Ensuite un autre faux plat nous emmène au pied d’une forte pente dont le chemin contourne le pic pour nous faire passer un col à 5100m et arriver derrière le Pico. De là, part la dernière partie très raide, dans les cailloux glissants et pointus, qui mène jusqu’au sommet à 5300m! L’air nous a un peu manqué, mais fort de notre petit mois passé à plus de 3000m notre corps a su gérer la crise! My n’a finalement pas plus de souci à 4500 qu’à 5300 et, comme un bon diesel, elle a du mal à démarrer mais après on ne l’arrête plus. Quand à Mat, il a enfin ressenti une petite difficulté à 5200m et a du ralentir un tout petit peu le rythme! Après 3h de marche, nous arrivons au sommet et la récompense attendue est bien là, cette vue invraisemblable qui s’étend du Lac Titicaca jusqu’à l'Alti-plano de La Paz ainsi que de la Cordillère royale jusqu’au Huayna Potosi. Tout au fond on aperçoit le pic des volcans enneigés culminants à plus de 7000m d’altitude! Sous nos pieds, dans le vide, se dessine notre refuge qui parait tout petit et inaccessible, ainsi que le lac, magnifique au pied du pic Condoriri, la montagne en forme de Condor! Nous sommes super fiers pour cette première expérience à plus de 5000m car nous n’avons pas eu le mal des montagnes! Au moment de redescendre, le vent gelé se lève, quelques nuages apparaissent et d’autres touristes commencent à monter… bref on était seul au monde, avec les meilleures conditions possibles pour profiter pleinement de cet incroyable panorama! Super expérience! 
P7202438
P7212512
P7212514
P7212541
P7222591
P7222601
P7222655
P7232775
P7232788
P7232842
P7232864