Nos dernières aventures brésiliennes

Enfin, le voilà ce récit, si dur à écrire car pour notre retour tout se passe très vite et c’est tant mieux! Nous n’avons pas le temps de nous ennuyer!! Mais surtout il marque la fin de notre aventure, le dernier récit, nos dernières sensations, l’heure est dorénavant aux souvenirs des incroyables découvertes que nous avons faites, des rencontres, des paysages époustouflants… Bref ça a été une expérience tellement forte en à peu près tout ce que l’humain peut ressentir, que nous revenons changés dans notre façon de voir le monde et la société qui nous entoure! 
Mais venons en à l’essentiel! 
étant donné le peu de temps qu’il nous restait à passer, nous avons décidé de partir directement nous détendre sur l’ile d’Ihla Grande! ça nous a encore couté 20h de bus puis 2h de bateau, mais cela valait vraiment le coup de faire escale sur cette île paradisiaque de l’Atlantique Sud. Elle est située dans l’Etat de Rio de Janeiro : Plage de sable blanc (farine) végétation très très luxuriante, 35 degrés et plutôt sec tout le temps de notre séjour!! Nous étions dans une petite auberge, tenue par un ex-ingénieur du Groupe Saint Gobin, qui avait décidé de s’installer sur cette île, à l’époque connue de personne. Seuls des prisonniers et agents de sécurité y venaient pour s’installer dans la plus grande prison du Brésil. Aujourd’hui elle est fermée mais le tourisme reste très contrôlé. Une auberge magnifique qui donne sur la plage! Le dernier rêve avant que le réveil ne sonne…
Au programme, ballade sur l’île, sieste et bronzage sur une des plus belles plages du monde (classée 7ème): Lopes Mendez! Pour comparer c’est un peu comme Boracay (souvenez-vous des Philippines) sans la pollution et les barres d’hôtels de luxe mais avec des vagues digne de Lacanau! Promenade dans le petit village de Puerto Abraão. C’était vraiment reposant, nous nous sommes même fait plaisir avec des plats Brésiliens typiques à base de fruits de mer évidemment! Délicieux! Et on n’oublie pas l’achat à la boutique Havaïanas pour être en tenue locale: tong, short et maillot! Après ces 2 jours de détente, direction maintenant Rio de Janeiro!! 
Nous sommes arrivés facilement dans une petite auberge de jeunesse bien située, non loin du quartier de Catete, très calme et surtout très proche de tout ce que nous voulions faire, à commencer par le fameux Corcovado : O Cristo Redentor ! Nous avons réussi à avoir un billet dans la matinée sans réservation….ouf, la coupe du monde de foot a bien réussi à arranger le système! Nous n’avons pas été déçu! nous avons pris un petit train pour monter au sommet, la vue sur Rio est magnifique, comment ont-ils pu construire sur ce terrain entre jungle et océan ? Comme quoi, l’homme, qu’il fasse -40°C, +40°C, que l’on soit à 4000m d’altitude, dans un désert ou la jungle, a presque toujours su trouver sa place et s’adapter à son environnement… Comme la statue de la liberté c’est un sculpteur français qui a réalisé cette oeuvre! Il est donc arrivé par bateau en pièce détaché avant d’être fixé à son socle! 
Le Christ rédempteur est vraiment imposant et domine cette ville incroyable! Depuis le sommet du Corcovado, on peut apercevoir la plage mythique de Copacabana, le Pain de sucre, et l’innombrable quantité d’ilots au large des côtes de Rio, sans oublier les Favelas qui s’accrochent aux collines désespérément! Le paysage accidenté de cette ville est exceptionnel et l’on peut facilement s’imaginer la confusion des explorateurs qui arrivèrent au 16ème siècle et qui pensaient être à l’embouchure d’une rivière… (d’où le nom de Rio: fleuve). Par contre, il y a énormément de monde! Mais qui n’enlève pas grand chose à la vue qui s’offre à nous! On s’est même fait bénir à coup d’eau bénite dans une cérémonie improvisée là-haut!
Ensuite nous sommes partis direction la plage de Copacabana, cette plage mythique ou le maillot de bain ultra tendance (et avec peu de tissu!)  règne en maître! On a droit au mini string ou tanga, peu importe le poids et la taille, mais jamais, au grand jamais de top-less! Des milliers de personne sur cette vaste plage bronzent sur du sable de bonne qualité et une mer propre, ce qui peut paraître incroyable quand on voit l’immense Mégalopole qui se tient là juste derrière nous! Nous avons marché les pieds dans le sable jusqu’à un petit marché d’artiste très agréable avant d’arriver sur la plage suivante : Ipanema, qui est la nouvelle plage tendance de la classe moyenne Cariocas. 
Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le pain de sucre pour y monter juste avant le coucher de soleil!! Alors là nous allons encore avoir du mal à vous raconter, des mots clés et des photos pourront aider : Couleur, Océan, Panorama, Douceur, Chaleur, …La vue est époustouflante de ce côté là et complète très bien celle vue depuis le Corcovado! Avec ces deux panoramas on se rend bien compte de l’incroyable Urbanisme de Rio de Janeiro.
Dernier jour, ça y est c’est l’heure, dernier packaging de sac, dernier taxi, dernier trajet vers l’aéroport, dernier enregistrement de bagages, dernier tampon sur le passeport, … Nous y voilà, le personnel parle français, on touche au bout du voyage,… et 12h plus tard (très mal installés) : 
« Mesdames et Messieurs, c’est votre capitaine qui vous parle, veuillez redresser vos sièges, relever vos tablettes, accrocher vos ceintures, nous allons atterrir dans quelques instants à l’aéroport Paris Charles de Gaulle, France. Bon retour chez vous. »
 

P8225304

P8225318

P8225338

P8225359

P8225367

P8235417

P8235422

P8235435

P8245515

P8245525

P8245533

P8245543

P8245719

P8245725

P8245783

P8245789

P8255801

06005122 photo boeing 777 300 air france

"Nous esperons que le vol en notre compagnie s'est bien passé, au plaisir de vous revoir parmi nous prochainement....."  

FIN