Le Salkantay

Hola !!! Como estais todos ?
Nous revoilà en vie mais les batteries complètement vides ! Nous sommes actuellement dans la ville de Cobacabana, au bord du lac Titicaca (mais cela est une autre histoire)!
Nous venons de vivre 5 jours SUPERBISSIMEs, sport, sensations fortes, belles rencontres, paysages spectaculaires et le Machupicchu !
Au matin de notre départ, nous avons rejoint notre groupe de 16 personnes, américains, australien, mexicain, tchèque, hollandais, argentins, chiliens, israélien et nous pauvres français ! belle brochette! Nous avons d’abord rallié le camp de Soraypampa (1h dans la benne d’un petit camion et 3h de marche sur la route) à 3800m pour y passer notre première nuit, avant le repas du soir nous sommes monté à 4300m pour voir la Laguna de Soraypampa, au pied d’un pic à plus de 6000m, il faut imaginer ceci : un lac bleu turquoise, des neiges éternelles, des prières et musiques Incas, … Bref, un moment inoubliable et d’une grande sérénité ! Concernant notre état physique, on tient bien le coup, et Myriam, malgré l’asthme ne ressent pas trop l’effet de l’altitude, si ce n’est le manque d’oxygène qui l’essouffle beaucoup. Pour mieux respirer, nous mastiquons sans cesse des feuilles de coca et des bonbons au coca + miel! Après une première nuit extrêmement froide avec des températures en dessous de 0°C, nous partons dès 6h du matin direction le col du Salkantay perché à 4630m! C’est sportif même très sportif, parfois la pente est douce, mais elle est aussi extrêmement raide à des moments! Les problèmes de respirations ont commencé à apparaitre chez My à partir de 4100m mais avec des pauses régulières et toujours en mastiquant de la feuille de coca, nous arrivons au col du Salkantay. La vue est grandiose, nous sommes ultra fiers de nous! Dans la culture Inca, chaque montagne est une représentation de Pacha Mama, elle à sa propre personnalité et il faut la remercier, c’est pour cela que notre guide a, à nouveau, fait de la musique, c’est sa façon à lui de dire merci à Pacha Mama, la Terre. Il lui a également offert du vin en versant 50cl sur les rochers… (c’est une autre culture…) Après de nombreuses photos, nous avons commencé la descente pour rejoindre notre second camps à Rayampata à 3880m d’altitude! En tout nous aurons fait environ 10h de marche (4h de montée et 6h de descente, dont 7h de marche avant le déjeuner…). Pendant la journée et le soir, les repas sont faits par un cuisinier qui transporte la nourriture et les tentes sur des mules et des chevaux, il nous devance et quand nous arrivons le repas est près! ce n’est pas de la grande cuisine mais ça nourrit un vrai montagnard! Au 2ème campement il y a des petites Péruviennes qui jouent et qui sont, comme par hasard, très intriguées par l’iPhone!! Mat leur donnera alors un cours de Candy Crush et de Ninja Jump!! Excellent!! Nous commençons également à bien faire connaissance avec le groupe où tout le monde est vraiment super sympa, aucun problème avec personne, super ambiance! On a vraiment bien rigolé, on s’est entraidé et on est devenu une bonne bande de copains de voyage, éphémère mais très intense, qui parle 3 ou 4 langues différentes et qui essaye de partager toutes les cultures!!! 
Direction ensuite la ville de Santa Tereza, à nouveau 5h de marche, mais cette fois nous descendons de près de 2000m !! Les températures augmentent, le taux d’oxygène aussi! Nous arrivons donc dans une sorte de jungle de moyenne altitude! Le chemin est très jolie, le long d’une rivière! Sur la route, des locaux vendent des fruits, du ravitaillement et de l’eau, nous avons d'ailleurs gouté à d’excellents fruits de la passion!! Les 5 heures de marche se font le matin uniquement et les genoux commencent à souffrir un peu, les 1er cloques apparaissent. On tient, malgré tout, un rythme assez soutenu! Après le repas nous prenons un vieux bus qui roule sur une piste sableuse à flan de colline, qui fait marche arrière dés qu’on croise une voiture et qui ne parait pas en parfaite état… assez flippant!
Nous arrivons donc à Santa Tereza où nous irons nous baigner dans les piscines d’eau chaude naturelles! Beaucoup plus grande que celle de Chivay, il s’agit de 2 grandes piscines où l’eau coule continûment de l’une à l’autre pour finir en cascade dans la rivière d’eau froide! C’est très agréable surtout après 3 jours de marche assez intense et sans se laver! Le soir, une soirée est organisée : feu géant (un arbre y est passé), musique endiablée (dont la Macarena et YMCA), bière Cusqueña, et Stick fluorescent! Super ambiance, on fait n’importe quoi, ça y est le groupe est vraiment soudé et ça se sent le lendemain ! N’empêche, on est tous crevé et vers 23h30, direction la tente où on passera une bonne nuit (beaucoup moins fraîche que les autres) mais beaucoup trop courte! 
4ème jour : La Tiroliène géante !! Attendue par certain, crainte par d’autre, il s’agit d’un parcours composé de 5 tyroliènes géantes dont la plus longue fait 510m de long à près de 300m au dessus du sol, avec une vitesse tapant les 80kmh !! SENSATIONS FORTES !! My a réussi à vaincre le vertige le temps des passages sur les câbles suspendus avec Brillo! Super moment dans un décor grandiose!! Ensuite, il faut continuer la marche jusqu’à Aguas Calientes, la ville qui est le point de départ du fameux Machupicchu! Cette ville n’est accessible qu’à pied ou en train! pour des raisons de budget et de paysages, nous avons préféré le faire à pied et nous n’avons pas regretté ! Nous longeons les rails de chemin de fer et une rivière qui contourne la montagne sur laquelle est perchée le Machupicchu (qui signifie la vielle montagne en Quechua). On aperçoit les premières structures en terrasse au dessus de nos têtes dans un décor montagnard à couper le souffle! Après 3h de marche supplémentaires nous arrivons enfin à la ville où nous nous dépêchons de trouver un bar pour pouvoir regarder la finale de la coupe du monde Allemagne - Argentine ! Ayant 2 argentins dans notre groupe nous étions pour l’Argentine, ils ont presque pleuré à la fin du match… Après nous être posé dans l’hôtel, mauvaise nouvelle : le passeport original est obligatoire pour monter au Machupicchu mais nous ne l’avons pas!!! En effet par sécurité, nous n’avons pris que les photocopies et laissé les originaux avec le gros des affaires à Cuzco….. Grosse crise de panique, mais heureusement nous avions déjà nos billets d’entrée, nous avons donc du aller faire une déclaration de perte à la police (avec nos photocopies de passeport) ça prend, comme dans tout poste de police qui se respecte, un temps fou pour qu’il tape le rapport sur word… Normalement ce papier nous permettait de rentrer sur le site et de prendre le train le 5ème jour pour rentrer à Cuzco! Ce soir là nous mangerons rapidement mais dans un restaurant et allons vite nous coucher car le 5ème et dernier jour se sera levé à 4h!!!!!
Enfin nous y sommes, il est 4h30 du matin et nous commençons l’ascension à pied qui mène jusqu’à l’entrée du Machu! 1h30 d’escaliers assez raides au petit matin… ça fait mal!! Nous arrivons avant le lever de soleil, certains du groupe sont montés en bus. Nous nous rejoignons là haut avec le guide et commençons la visite! Le site est magnifique, propre, des lamas se réveillent tranquillement et attaquent leur petit déjeuner à base d’herbe! Le site est encore dans la pénombre jusqu’à ce que les premiers rayons viennent frapper les premières pierres du site, ce qui est d’autant plus incroyable c’est que le dernier bâtiment éclairé par le soleil est le Temple du soleil! C’est splendide, il y a beaucoup de monde mais le site est vaste et on ne ressent pas trop l’effet de foule! C’est génial, trop heureux d’y être! Nous faisons environ 2h de visite sur le site où nous découvrons avec le guide, l’incroyable culture Inca et le savoir faire en maçonnerie… Chaque pierre à un sens et même certains blocs laissés, sont taillés pour représenter les montagnes qui entourent la cité du Machupicchu! Le temps est compté, nous disons au revoir à une partie du groupe car nous avions également réservé la montée à la montagne Machupicchu qui surplombe la cité de près de 800m. Nous ne savions pas mais la dernière montée est à 11h et le sommet ferme à 12h30…. il faut 1h30 pour monter, et ça nous ne le savions pas non plus…. Enfin, la montée est extrêmement raide, et très compliquée, ce qu’à nouveau nous ignorions! Bref ça été presque la partie du trek la plus dure car il a fallu monter au pas de course, à environ 3000m d’altitude des escaliers sans fin, raide, glissant, irrégulier en plein soleil… Franchement, et pour ne pas être vulgaire, on en a chié !!! Mais l’arrivée au sommet est une récompense qui vaut la peine! La vue sur les 2 vallées et le Machupicchu est vraiment incroyable (on manque d’adjectif!) Nous resterons juste le temps de faire les photos et de profiter de la vue avant que le gardien ne commence à faire descendre les gens. Nous aurons fait la montée en 1h15 environ! La descente est également compliquée, surtout pour les genoux! Nous avons les cuisses qui tremblent, nous n’avons plus d’eau plus à manger : objectif restaurant!! Nous rencontrons en chemin un couple de Suisse très sympa avec qui nous discuterons dans la descente ce qui fera passer le temps beaucoup plus vite! Nous arrivons enfin dans le restaurant à la sortie du Machupicchu où nous récupérerons une partie de nos forces et où nous perdrons une bonne partie de notre argent car ça vaut TRES TRES CHER !! Nous retournons sur le site, il est 15h environ, il n’y a déjà quasiment plus personne, ce que nous ne comprenons pas car la lumière est encore plus belle au coucher de soleil, la cité devient rougeoyante et contrairement au matin, le dernier bâtiment éclairé est le Temple du soleil! C’est là que nous apercevrons des Lapureuils!!! C’est une espèce endémique du Pérou très difficile à voir! ça ressemble à un lapin avec une tête et une queue d’écureuil!! Trop content d’en avoir vu car il parait que c’est très difficile de les voir et là il prenaient les derniers rayons de soleil dans le temple du soleil (où seuls les rois Incas et les Chamans pouvaient normalement accéder), quoi de plus incroyable ? Nous quittons le site et cette fois nous descendrons en bus, même s’il fut payer un supplément, hors de question de laisser notre santé dans les escaliers Incas, il nous reste encore pas mal à faire!! Le soir ce sera pizza, petit shopping et bière (avec une partie du groupe que nous avons retrouvé) en attendant notre train pour Ollamtaytanbo. Puis s’ensuit un bus pour Cuzco (il fallait retrouver son nom écrit n’importe comment, sur des petites ardoises!) où nous arriverons à 2h du mat et devrons repartir de l’hôtel à 7h30 pour prendre notre bus direction Puno. Nous prenons un court repos avant de partir pour la Bolivie ! Le manque de sommeil se fait terriblement sentir.

P7101362

P7101370

P7101407

P7101429

P7101446

P7111470

P7111489

P7111496

P7111518

P7111539

P7111601

P7121632

P7131705

P7141775

P7141818

P7141959

P7142052

P7142088

P7142093