De Jakarta à Surabaya !

Après un trajet difficile jusqu’à Jakarta (à Phnom Penh, une hôtesse à l’enregistrement surement trop zélée…. ne nous laisse pas partir à cause du visa en Indonésie, on était tout en règle mais elle nous a dit que non, qu’il fallait prendre un vol qui nous faisait sortir de l’Indonésie alors qu’on en avait pas besoin… grosse galère! Du coup au lieu de 2h de transit à Singapour tranquille, on est forcé de sortir de la zone de transit et essayer d’acheter un de vol avant d’enregistrer à nouveau…)
Toujours est-il que nous sommes finalement arrivés à Jakarta et nous avons pu avoir le VISA sans aucun souci, moyennant une poignée de dollars et un passeport valide! Nous sommes arrivés vers 22h45 et malheureusement l’hôtel n’assurait plus les navettes, il a fallu prendre un taxi… le problème c’est que nous quittons un peu la tranquillité des pays que nous venons de traverser pour revenir dans un pays un peu plus « compliqué » négociation de taxi, faux taxi, … bref après négociation nous arrivons à l’hôtel, nous repartons le lendemain pour Yogyakarta car Jakarta n’est apparemment pas d’un grand intérêt!
Et nous voici dans la capitale culturelle de Java! Notre auberge est dans un quartier sympa et assez animé, nous sommes à une dizaine de minutes du centre en meca (pousse pousse local!) C’est une ville qui est le symbole de la culture Javanese : cuisine, massage, spectacles traditionnels, ballet, art Batik (décoration de tissu avec de la cire et un système de coloration, ça fait des tableaux ou des habits) … Elle a su conserver son patrimoine historique tout en se modernisant. C’est très sympa de se perdre dans les ruelles, et arpenter le boulevard Malioboro où foisonne les boutiques et magasins en tout genre! Nous avons assisté à un spectacle de marionnettes traditionnelles! le public est placé tout autour de la scène et se déplace durant le show! et oui, il y a une partie où l’on voit que les ombres des marionnettes et une autre ou l’on voit l’orchestre et le marionnettiste! Pour être sincère, c’est pas terrible, nous sommes partis au bout d’une heure (sur deux) comme beaucoup de monde d’ailleurs. Ce n’est en faite pas impressionnant, nous nous attendions à plus spectaculaire!
Nous avons également fait le marché aux oiseaux! il y a de tout ! perruche, corbeaux mangeurs de petits oiseaux, chauve souris, poussins colorés, chouette! ça donne envie d’avoir un perroquet! Une ville agréable donc mais qui présente un autre intérêt bien plus grand, elle est le point de départ pour des excursions vers le temple de Borobudur, qui est une des merveilles du monde, et vers le Mont Merapi, un des volcans les plus actifs d’Indonésie !
P4110238
P4110260
P4110278
P4120386
Borobudur d’abord : C’est le plus grand temple bouddhiste du monde! il est au pied d’une série de volcans dont le Mont Merapi. Nous sommes arrivés à l’aube (levé 4h30), le temple est super et l’est d’autant plus grâce au cadre naturel d’exception dans lequel il se trouve! il a une architecture toute particulière et symbolise l’ascension au Nirvana (ce qui veut dire que pour atteindre le sommet c’est dur! trop de marches dès le matin!!!) Il est orné de 546 statues de bouddha. Du sommet la vue sur le mont Merapi encore fumant est géniale!
Peu après notre arrivée, des cars entiers d’écoliers indonésiens arrivent! il y en a partout et ils sont bien plus intéressés par savoir comment nous prendre en photo où venir nous parler! Myriam est de loin plus intéressante que ce tas de pierres millénaires!! Surtout que les filles sont voilées et pas Myriam ;-) Ils sont même encouragés par leur prof qui leur dit comment nous demander de prendre une photo avec eux en anglais. Au bout d’une bonne dizaine de photos, nous esquivons les groupes en se cachant derrière les pagodes! Nous rentrons ensuite à l’auberge!
P4120307
P4120310
Le lendemain soir, nous partons pour un trek de 8h de marche de nuit! départ 22h de l’auberge où un minibus vient nous chercher, nous arrivons vers minuit au point de départ, seulement, c’est la première fois que le chauffeur fait ce travail et donc il ne sait pas où trouver le guide, après un appel téléphonique il nous dit qu’il redescend et d’attendre là! Nous sommes avec un autre français passionné de volcans qui nous explique que le Mont Merapi a explosé le 29 Mars et tué 200 personnes et que ça devait être impressionnant de s’approcher du cratère! BON…. huuuumm, Moui, rassurant tout ça!! nous avons attendu 30 min au milieu de nul part en plein milieu de la nuit avant qu’arrive notre guide… pas un mot d’anglais, pas d’équipement, une dentition qui rendrait riche un dentiste (Annie et Pierre,il y a du boulot ici) bon ben c’est parti quand même! la pente est vraiment raide, dans la jungle avec comme seul chemin, une goulotte creusée par le ruissellement d’eau de pluie. Au fur et à mesure nous arrivons à avoir quelques informations, nous montons à 2900 m d’altitude (quand même) à la frontale! ce qui fait dans les 2000 m de dénivelé depuis le point de départ, pour une ascension de 4h. Nous faisons une halte et un autre petit groupe arrive avec 2 guides, équipés d’une trousse de secour, d’un talki-walki pour être en contact avec la station sismique… BREF, nous décidons de les suivre! Enfin nous sortons de la jungle et d’un coup, plus rien, nous ne voyons que le sol à nos pieds. Nous n’apercevons que les contours du sommet et ceux des volcans voisins dans la pénombre, mais nous savons alors que nous sommes sur le plateau du volcan. L’autre guide appel au talkie pour savoir si nous pouvons commencer l’ascension jusqu’au cratère. Il fait encore nuit. Nous avons le feu vert, le guide dit que nous pouvons y aller mais qu’il faut faire très attention… c’est toujours pas très rassurant!! Mais c’est parti encore 1h, mais cette fois c’est presque de l’escalade, d’abord dans du sable, puis sur des rochers qui ne tiennent pas, le jour commence à se lever, les couleurs sont comme celles du lac Baikal (souvenez vous!) et nous voyons enfin ce que nous sommes en train de faire!!! Paysage lunaire, pente ultra raide! et nous arrivons enfin en haut…… C’est spectaculaire, une des choses les plus incroyables à voir si ce n’est la plus incroyable. Nous sommes assis, presque à cheval sur le bord du cratère.  D’un côté la pente que nous venons d’escalader de l’autre le cratère incroyable, encore bouillonnant d’activité, des fumerolles, on sent qu’il vient tout juste d’exploser, le vent est très fort ce qui rend le tout encore plus fantastique. Arrivés en haut le seul truc qui sort de la bouche des gens sont des cris face au vent! C’est très dur à décrire, on se sent microbe face à la puissance qui se dégage de ce lieu! Nos photos ne rendent pas bien l’ensemble. Le cratère est ouvert sur un côté à cause de l’explosion récente, et on a vue sur la vaste campagne de rizières Javanaise, sur Borobudur au loin, sur les autres volcans, plus le soleil qui se lève dans notre dos, on ne sait juste plus ou regarder tellement c’est grandiose. (Il aurait été clairement impossible de faire ça ailleurs, on était loin de remplir les normes de sécurité) Nous voyons le guide parler au talkie, puis il nous dit : bon on se dépêche, encore 5 min et on y va, il ne faut pas trainer… c’est pas rassurant! Enfin nous attaquons la descente: passé les rochers dangereux, on fait du ski dans le sable comme des gosses. Myriam ramasse des cailloux de toutes les couleurs et se remplit les poches puis on (re)commence la partie dans la jungle qui nous semble interminable, nous sommes épuisés après cette nuit blanche, le corps ne répond plus, nous arrivons enfin au parking après une belle série de fous rires et toujours des paysages grandioses digne de la saga du seigneur des anneaux! Nous arrivons enfin à l’auberge, il est 12h30.. et devinez quoi?? Nous nous endormons tout l’après midi, nous nous levons manger, nous essuyons une averse tropicale, nous nous rendormons et nous nous relevons à 7h pour partir pour la suite de notre trip Javanais!....... 
P4140454
P4140474
P4140496
P4140528
P4140567
P4140689
......11h de route plus tard en minibus plutôt confortable mais sur une route défoncée, nous arrivons à Probolingo! Puis après une mise au point dans une petite agence par rapport à la location de la Jeep et des horaires du lendemain, nous repartons pour 1h de route encore plus défoncée et sinueuse avant d’arriver dans un hôtel dégueulasse pourri, repas dégueulasse… nous allons nous coucher car nous devons nous lever à 3h15 pour partir à 3h30 en Jeep et arriver au lever du soleil en haut d’un ancien volcan actif qui surplombe le fameux Mont Bromo. MAIS (car finalement en Indonésie il y a souvent un MAIS) à 3h30, pas de chauffeur de Jeep, pas non plus à 3h45 nous sommes à ce moment avec 2 belges qui ont la brillante idée d’appeler l’agence : il est 4h. à 4h10 notre chauffeur arrive, il ne s’était pas réveillé… bref nous arrivons quand même à temps au point de vue, il y a quelques centaines de personnes, mais nous avons réussi à nous faufiler pour avoir une bonne place! Les premières lueurs sont apparues, on voit la brume, Bromo, Semeru (le volcan le plus haut d’Indonésie) et d’autres éteints .. on va arrêter avec les descriptions car on a pas assez d’adjectif dans notre vocabulaire, les photos sont plus explicites! Et en plus, dès les premières lueurs, des groupes entiers partent pour retourner à leur Jeep et descendre jusqu’au pied du Mont Bromo. Heureusement nous avons acquis une énorme expérience des levers/couchers de soleil et nous savons que quelques minutes de patience et de nouvelles couleurs vont apparaitre!! Bingo, il ne reste plus qu’une poignée de personne pour admirer ce spectacle, le soleil vient frapper les différents volcans et éclairer les fumées sulfureuses émanantes du cratère! encore une fois : panne d’adjectif! Nous redescendons à la Jeep et allons jusqu’à Bromo. Après s’être fait harceler par des gars qui nous proposent de monter à cheval, nous devons marcher une petite demie heure pour atteindre le sommet du cratère. Cette fois pas trop de difficulté, il y a des escaliers, imaginer la dune du Pila ! En haut le cratère est énorme et une immense colonne de fumée sort de là, parfois le vent est du mauvais côté et là, le souffre ça pique la gorge et les yeux! le paysage derrière nous est encore une fois …. panne d’adjectif! Nous redescendons en courant par le flanc qui est en sable volcanique (comme à Merapi)! Retour en Jeep jusqu’à l’hôtel et c’est reparti pour plusieurs heures de minibus jusqu’à……
P4160785
P4160795
P4160833
P4160870
P4160880
G0071746
G0091758
P4160975
……. Kawah Ijen ! A l’hotel il y a entourloupe, nous devons payer pour aller voir la spécialité de ce volcan. Des flammes bleues se forment dans le bas du cratère et sont dues à des poches de gaz naturel. En fait ce qui était inclus dans notre package volcan, c’est la montée à 4h du mat pour voir le soleil qui éclaire le lac d’acide. Après négociation, nous décidons de monter pour voir les flammes bleues visibles uniquement la nuit… Cependant, il faut partir à 1h de l’hôtel! nous dormons donc à peine 3h et nous partons une nouvelle fois à la frontale pour monter jusqu’au volcan, un guide est nécessaire. Le chemin est bon et la pente est douce jusqu’au sommet. En chemin nous croisons des mineurs rapportant du souffre: ils portent entre 70 et 90 kg sur leur dos dans des paniers en osier… ils mettent environ 6h pour redescendre leur cargaison…) La chance est avec nous, c’est la pleine lune et le ciel est dégagé! Nous arrivons enfin au sommet, en 1h30 de marche environ. Il faut maintenant descendre dans le cratère qui est immense! Nous nous équipons de demi masque à gaz et nous commençons la descente, cette fois la pente est raide, très raide. Une colonne de fumée apparait et enfin nous apercevons ces torchères bleues atteignant plusieurs mètres de haut! Le spectacle est encore une fois indescriptible, (aller voir sur YOUTUBE : KAWAH IJEN: Le mystère des flemmes bleues). On a vu exactement ça!! En plus, la lune éclaire la roche blanchâtre, ce qui donne une luminosité toute particulière à l’ensemble. Et encore une fois une impression de puissance incroyable se dégage du lieu! Les Mineurs font des allers retours dans les vapeurs pour piocher le souffre qui est ici à l’état pur, (ils sont souvent munis d’un simple foulard pour se protéger… Mat en était malade). Après ramassage des cailloux, vers 5h30 nous retournons au sommet du cratère pour attendre le soleil et voir enfin le lac le plus acide du monde! Au fur et à mesure que le jour se lève sur le cratère, les flammes bleues laissent la vedette à ce lac aux couleurs turquoise et émeraude ! Magnifique encore une fois! Dans notre dos, nous voyons la mer et au loin nous pouvons distinguer la superstar indonésienne : Bali ! Nous redescendons, il est 8h quand nous arrivons en bas. A chaque volcan, nous sommes ébahis, rêveurs et impressionnés, nous en parlons encore et encore…. des enfants dans un magasin de jouet! .... 
P4171004
P4170979
P4171021
P4170978
P4171078
Une nouvelle fois, nous partons pour 12h de transport (minibus - bus local bien folklorique - taxi ) jusqu’à la ville de Surabaya et notre hôtel avant de prendre notre envol pour Kalimatan, plus connue sous le nom de Bornéo : l’ile aux Orangs-outans !
P4171109
P4181112

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site